Grégory Abramowitch

J’enseigne le Hata yoga depuis 8 ans dans un petit village provençal, où la diversité de mes élèves (de 16 à 80 ans) m’a conduit à proposer des variations pour que chaque posture puisse être réalisée avec différentes intensités possibles, quelle que soit sa forme.

Trois influences majeures ont marqué le yoga que je pratique aujourd’hui

La première influence est celle de la rencontre de l’école de yoga Nadanta d’Aix-en-Provence, et de Laurent Gellis qui m’a formé durant 4 ans avec une approche à la fois enveloppante et dynamique, donnant une place importante aux respirations et à la circulation de nos énergies intérieures. Un yoga du cœur.
J’étais alors peu souple, et ai ressenti le besoin de davantage me former pour pratiquer et transmettre un yoga sans risque, en proposant des adaptations pour chaque posture complexe.
Ma souplesse limitée m’a conduit à la deuxième influence sur mes pratiques de yoga : suivre les cours de Boris Tatsky et de son équipe (Ecole Française de Yoga du sud-est), a été d’une immense richesse, et m’a inspiré pour transmettre le yoga avec un principe essentiel : le mieux est de faire la posture la plus juste pour soi, pas la plus compliquée. Il ne s’agit pas d’être dans la performance mais dans l’écoute de soi.
La troisième influence décisive a été ma formation à la transmission de la méditation à partir des enseignements de Fabrice Midal au sein de l’école de méditation. Elle a inspiré la pratique d’un yoga varié, méditatif et poétique.

Et plus largement ?

Le fil conducteur de mon parcours est la passion d’apprendre et de transmettre. Je suis actuellement responsable de formation à temps partiel à l’IRTS Ile de France / Montrouge. Auparavant, je me suis formé en tant qu’animateur pour financer mes études, puis en tant que psychologue clinicien (spécialisé dans le fonctionnement des groupes et institutions, paris V) et conseiller conjugal et familial (IFEPP). Je me suis également formé à l’analyse de la pratique et à la direction d’établissements du secteur social et culturel (CNAM).
Sans oublier une rencontre essentielle, qui m’a marqué il y a bientôt 30 ans : la rencontre du Sensitive Gestalt Massage, qui m’a bouleversé en me faisant ressentir l’importance du tact, de la finesse de notre engagement corporel dans toute relation et dans notre propre vie.

Et actuellement ?

En plus de continuer à approfondir en permanence ma pratique du yoga, j’entame une formation d’instructeur de méditation (formation d’enseignants) et me forme également à l’haptonomie (CIRDH).

Poétique Yoga

Paris - 11e